DÉCRYPTAGE DU SOUTIEN-GORGE SPORT

4 avril 2017

10 points de repère pour tout savoir

  1. Dos. Les dos nageurs ou en X permettent une très grande liberté de mouvement : les plus confortables et les plus pratiques quel que soit le sport.
  2. Armatures. Elles emboitent et encapsulent les seins séparément : confort accru (pas de ‘sillon’ de transpiration) et grande liberté de mouvement
  3. Bonnets. Choisir la bonne taille, une matière douce et respirante, des coutures plates ou extérieures.
  4. Bretelles. Extralarges pour ne pas vriller, matelassées ou moelleuses pour le confort, ergonomiques pour un soutien efficace.
  5. Coutures. Sources d’irritation et d’inconfort, elles sont à chasser. Les nouvelles technologies leur permettent de se faire oublier : plates ou seamless.
  6. Dos. Les dos nageurs ou en X permettent une très grande liberté de mouvement : les plus confortables et les plus pratiques quel que soit le sport.
  7. Forme. Le soutien-gorge offre le meilleur maintien avec des bonnets emboitants. En plaquant les seins, les brassières assurent un maintien de niveau 5
  8. Maintien. Dépend du sport pratiqué et de son impact sur la poitrine. Classé de 1 à 5, ou par intensité (faible-moyenne-élevé), il est le 1er critère de sélection.
  9. Matières. Labellisées ou ‘maison’, synthétiques ou naturelles, unies ou fantaisie, gainantes, respirantes et/ou thermorégulantes, seule la performance de leurs fonctionnalités compte.
  10. 70% des femmes ignorent leur véritable taille. Le tour sous poitrine et la circonférence du thorax au plus fort déterminent la taille. Le tour de poitrine passant sur la pointe des seins donne la profondeur de bonnet.
  11. Brevetées et protégées, elles ont permis grâce à des conceptions et constructions innovantes de réduire le rebond mammaire de 5/6 cm au naturel à 1 cm avec une lingerie adaptée.

Commentaires(0)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont indiqués par un astérisque*

Restez au courant des actualités du salon

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis