Culottée(s) et hautement désirables

20 janvier 2018

La culotte est de retour ! Accessoire du quotidien, elle fête ses 100 ans et se révèle en 2018 désirable et sophistiquée.

Véritable source de créativité et atout mode des marques, elle revient tout en séduction. À message, en série limitée ou mono-produit de nouvelles marques créateurs, elle s’impose accessoirement comme l’indispensable de tous les dressings mode (Opaak, Hanky Panky, Henriette H, Room 24…).

 

LA CULOTTE PREND DE LA HAUTEUR

Les fesses, boudées par le monde de la mode jusqu’alors, reviennent en force avec l’engouement des pantalons taille haute qui ont le don de savamment mettre envaleur l’une des plus belles parties du corps des femmes. C’est ainsi… la lingerie suit le mouvement des tendances et des silhouettes de mode et la culotte prend de la hauteur.

La culotte haute fait un retour en force pour le plus grand plaisir des femmes. Elle s’avère une pièce mode, séduisante et confortable. Elle sublime les courbes, aplanit le ventre et cache les imperfections. Pièce iconique, la culotte tient le premier rôle et demeure le reflet de l’humeur des femmes. Longtemps dénigrée, elle s’affiche plus chic, plus glamour : jeux de transparences (Cisô, Le Petit Trou, Journal Intime, Lisca), contrastes des matières (Maison Close, Cosabella, Else), doubles ceintures (Marika Vera), laçages ou liens sensuels (Maison Close, Maison Lejaby, Edge O’Beyond, Flash You&Me, Aubade). Elle se pare d’empiècements de dentelle ou de soie (Cadolle, Lou, Dora Larsen, Jolidon), de détails ajourés (Cisô), de bijoux (Marika Vera) ou de découpes graphiques (Marieyat). Elle s’exprime en velours ou en lurex dans des collections exclusives (Superbe).

Pièce esprit rétro années 50, la culotte version 2018 est hautement désirable et terriblement sexy !

LE PETIT TROU

INTERVIEW DE VANESSA CAUSSE
DOING DESIGNER EUROVET, UNE FEMME CULOTTÉE !

Une forme ? Culotte haute enveloppante dans une matière très douce et confortable

Un détail ? Graphique ou ajouré

Une matière ? La résille à fond !

Sous quelle tenue Une robe

Faut-il être culottée pour porter une culotte haute ? Oui ! Il faut vraiment avoir envie de s’émanciper. Être avant tout une femme et bien dans son fessier ! La femme 2018 sera culottée ou ne sera pas ! La culotte reprend sa place emblématique de pièce «Haute-Couture». Les finitions sont au cœur de cet engouement autour de la culotte pour désormais la traiter comme pièce de lingerie à part entière et lui redonner ses qualités de noblesse : envelopper, être confortable, être chic, valoriser nos courbes, être une promesse à la croisée de nos jambes, souligner notre taille, animer les hanches. La culotte est justement le terrain d’expérimentations, d’asymétries, d’ajourés où les pièces deviennent un élément de mode. On assiste à un engouement pour cette pièce. Pour la première fois, toutes les marques intègrent des lignes de culottes, non associées à des lignes de soutiens-gorge, dans leurs collections. Elles ont compris que les femmes veulent inventer leur propre dressing de lingerie, assumer leurs choix et leur style pour s’adonner à un mix & match audacieux. C’est une démarche très féminine de construire sa silhouette selon ses coups de cœurs et donc de marier des hauts et des bas en fonction des humeurs.

 

Commentaires(0)

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoire sont indiqués par un astérisque*

Restez au courant des actualités du salon

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux