4 FIBRES TRÈS RESPONSABLES #1 Orange Fiber

13 mai 2019

1 ORANGE FIBER des vêtements durables, aussi doux que vitaminés

C’est en 2011 qu’Adriana Santanocito, native de Catane, jeune étudiante en « Fashion design & Innovative materials » à Milan, rêve d’utiliser les tonnes d’écorces d’oranges et de citrons jetées par l’industrie agroalimentaire sicilienne. Près d’un million de tonnes de sous-produits d’agrumes sont éliminés chaque année en Sicile : un coût élevé et un impact environnemental conséquent qui sensibilise aussi Enrica Arena, jeune diplômée en coopération internationale et communication. En 2013, les deux siciliennes, en collaboration avec l’Université Polytechnique de Milan, mettent au point un procédé d’extraction de la cellulose à partir du « pastazzo ». Ce procédé chimique breveté permet d’obtenir un polymère, filé par un partenaire filateur en Espagne. Après avoir fondé leur société ‘Orange Fiber’ en 2014, Adriana et Enrica ouvrent leur premier site pilote de production en 2015. En 2017, Salvatore Ferragamo lance une collection capsule « erragamo Orange Fiber Collection » : robes, chemises, pantalons et foulards sont aussi élégants que responsables. Le créateur italien est le premier à parier sur la fibre d’agrumes. Avec succès : les tissus ultralégers et impalpables offrent un toucher très proche de la soie : satin, popeline, twill déclinés en blanc naturel sont aussi faciles à teindre et imprimer que des tissus traditionnels.

Adriana et Enrica, espèrent atteindre rapidement une dimension industrielle. Avec plus de 15 millions de tonnes d’écorces d’orange jetées dans le monde, Orange Fiber a de quoi faire. A la veille de son 5ème anniversaire, la cofondatrice d’Orange Fiber, Adriana Enrica, a accordé une interview exclusive à Interfilière Paris.

Comment va votre toute jeune société ?
Enrica Arena / Nous allons fêter nos 5 ans le mois prochain. Nous n’avons pas perdu de temps entre la présentation de nos premiers prototypes au public en 2014, le lancement de la 1ère collection avec Salvatore Ferragamo en 2017, et aujourd’hui le développement d’une production à grande échelle. Nous travaillons dur !

Combien de tonnes de fibres produisez-vous aujourd’hui ? Quels sont vos objectifs à court terme ?
E.A. / En 2016/2017 nous avons produit 3 tonnes de fibres. Nous sommes en train de lancer une campagne de financement participatif afin accroître nos capacités de production et les porter à 60 tonnes
d’ici 2020.

Vous avez utilisé 400 000 tonnes d’écorces d’agrumes. Avez vous besoin de développer une plus vaste opération de collecte de déchets pour accroître votre production de matières premières ?
E.A. / Nous n’utilisons actuellement qu’une partie de la production de sous-produits disponibles en Italie, jetés lors des opérations de transformation des agrumes. Nous voulons augmenter cette part afin de pouvoir recycler de plus en plus de déchets. Nous travaillons directement avec les producteurs de jus de fruits et ils sont très partants pour nous fournir une plus grande quantité d’écorces en fonction de nos besoins.

Quel pourcentage de fibres d’orange faut-il pour fabriquer un tissu ?
E.A. / Notre première production a été testée sur un fil 100% Orange Fiber mélangé à de la soie. Nous sommes arrivés à un résultat optimum avec 69% d’Orange Fiber et 31% de soie. Nous avons aussi testé d’autres mélanges. Nous sommes ouverts à tout type de développements en fonction des besoins du client.

Votre fibre offre-t-elle des opportunités de développements sur le marché de la lingerie ?
E.A. / Nous sommes complétement convaincues des bénéfices qu’offre notre fibre très soyeuse sur le marché de la lingerie. Orange Fiber est une fibre cellulosique dont les caractéristiques propres dépendent des procédés de filature utilisés, de la composition et de la torsion du fil, et des mélanges avec d’autres fibres proposés.

Avez-vous d’autres projets de partenariat ? Qui sont vos clients actuellement ?
E.A. / Nous avons un partenariat en projet que nous devrions annoncer au printemps prochain. Nous vendons directement aux marques de mode nos tissus développés spécifiquement pour elles. Mais nous sommes en train d’étudier la possibilité de fournir notre fibre directement aux filateurs si la marque le réclame.

Orange Fiber est-elle une fibre chère ?
E.A. / C’est une fibre innovante et écologiquement durable et respectueuse de l’environnement. Il n’y a pas d’autre fibre comparable sur le marché. Compte tenu de ses qualités et de ses propriétés, nous pouvons dire que son prix est similaire à celui d’une soie de haute qualité produite en Italie.

Restez au courant des actualités du salon et du marché

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis