Synthèse marché Interfilière Paris

22 janvier 2020

Retour en quelques mots sur la dernière édition d’Interfiliere Paris qui fut riche de surprises et d’innovations.

Les nouveaux participants se sont dit ravis de cette première expérience au sein de la communauté Interfilière que ce soient les spécialistes de la maille (Bugis, Maglificio Alto Milanese), de la broderie (Broderies Leveaux) ou du packaging (Fleet Luxury).

Certains exposants soulignent même avoir pu nouer des contacts prometteurs avec de nouveaux clients très intéressants et des petits créateurs de plus en plus présents sur le marché et pour lesquels ils sont prêts à s’adapter à leurs petites quantités. C’est en effet un constat qui se généralise chez les industriels : la production doit s’équilibrer désormais entre grandes et petites quantités avec pour grands vainqueurs des demandes de produits de plus en plus qualitatifs accompagnés d’une grande créativité.

Après une année 2019 très compliquée pour la plupart des exposants, 2020 s’annonce plus prometteur. Chacun a compris qu’il fallait désormais travailler différemment : flexibilité, réactivité, petite quantité, voire même « stock service » pour certains, étant les maîtres mots de cette nouvelle approche du business.

Les best cette saison sont aucun aucun doute les collections éco responsables et durables qui ont dominé largement toutes les sélections. Les matières recyclées ou biodégradables et celles en matière organique ont été demandées dans tous les secteurs, chez Iluna, Antik Dantel, Union, Embrex, Ipeker ou encore Maglificio Alto Milanese. Et pas uniquement par les jeunes marques créatives, les grandes marques leaders comme Chantelle, Triumph ou encore Lise Charmel ont largement référencé dans les lignes « écolos ».

Autre tendance forte : le retour vers les Classiques novateurs. Certainement portée par la thématique du Bridal et de la Haute Couture de l’espace The Exception, les visiteurs ont pu découvrir ou redécouvrir les véritables savoir-faire des fabricants, ceux-là même qui les différencient les uns des autres avec une identité et une signature qui leur sont propres.Sous la Direction artistique de Patricia Rémy, The Exception est devenu l’un des événements phares du salon qui n’a pas désempli pendant 3 jours. Elle a réussi le pari de transporter chacun des visiteurs dans un univers féérique et exceptionnel, où convergeaient l’Art, la Haute Couture, les savoir-faire industriels et les métiers d’exception, le passé, le présent et le futur !

La visite du salon a réservé son lot de surprises avec l’exposition « Les Dessous de la Contestation » réalisée par une quinzaine d’élèves de l’école ENSAMMA. Dans cet espace à la scénographie très explicite, il n’était ni question de style ni de mode pour aborder la Lingerie mais bien de Design Global. 7 projets de marques de Lingerie présentés avec 7 regards singuliers sur la vieillesse, le handicap, le viol, la pilosité, l’expérience client, l’anti-standardisation ou encore l’érotisme. Peut-être auront-ils apporté de nouvelles pensées créatives aux stylistes venues au salon ?

RESTEZ AU COURANT DES ACTUALITÉS DU SALON ET DU MARCHÉ

Inscrivez-vous à la newsletter

Je suis